nadoulek.net : mondialisation, civilisations, stratégie

Accueil > CIVILISATIONS > Bibliothèque d’articles > Etudes de civilisations comparées > Etats-Unis, Japon et Europe : visions comparées du potentiel (...)

Etats-Unis, Japon et Europe : visions comparées du potentiel humain

mardi 7 octobre 2008, par Bernard NADOULEK

Nous allons observer deux phénomènes : d’une part, les philosophies comparées du potentiel humain dans les entreprises, aux Etats-Unis, au Japon et en Europe, d’autre part, une nouvelle idéologie des entreprises qui, comme on le verra, est le point commun de cette comparaison.


Ce texte date de 1995 et a été publié en 1996 dans ma « Base de connaissances sur la mondialisation des cultures  », Ministère de la Recherche, CPE – ADITECH. Malgré l’intérêt « historique  » des analyses présentées, les Politiques de Ressources Humaines ont évolué et, en partie, convergé dans le contexte de la mondialisation des entreprises. Cependant, les différences culturelles analyées restent caractéristiques du contraste des mÅ“urs aux Etats-Unis, au Japon et en Europe. C’est pourquoi je publie ànouveau ce texte sans modifications.

Sommaire

Avertissement

I - Introduction sur le potentiel humain

Des théories contradictoires. L’état du débat sur les Hauts Potentiels. La thèse anglo-saxonne. La thèse asiatique. La thèse européenne.

II - Les Hauts Potentiels anglo-saxons

Enquête sur une course d’obstacle. Le durcissement concurrentiel. Comment faire bouger l’entreprise, sans déranger personne ? Des raccourcis du turn-over àla logique du “presse-citron†. La logique du putsch. La fragilité des surhommes.

III - Le modèle clanique japonais

Les valeurs du clan nippon : fidélité et réciprocité. Les carrières : l’ancienneté et la confiance. Le giri et la chaîne des obligations. Le nemawashi et l’art du consensus. Le Ringi-sho et le sceau de l’engagement. Le syncrétisme nippon. Polyvalence et complémentarité dans le groupe. La rigidité consensuelle.

IV - Le culte de la performance et de la motivation en Europe

L’idéologie du sport. Le “gonflage†, ou fabriquer la motivation. Le “gonflage†, ou fabriquer la motivation. La tension sur l’objectif. La prise en charge psychologique et la dérive paternaliste. Motivation et manipulation. Une culture du stress. La furia latine. De la duplicité àla multiplicité.

V - Conclusion sur la nouvelle idéologie de l’entreprise

Une philosophie de l’engagement total. Non-réciprocité de l’entreprise et dépendance des hommes. Trois conditions de l’autonomie.

Première parution : 1996. Ministère de la Recherche, CPE ADITECH.

Dernière publication : 2008 sur www.nadoulek.net

Collection 21 x 29.7 : documents numériques. 94 198 caractères. 31 pages 21 x 29.7.


version iPhone | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP | Nous contacter | S'abonner