nadoulek.net : mondialisation, civilisations, stratégie

Accueil > MONDIALISATION > Bibliothèque d’articles > Etudes sur la mondialisation > Huntington et le choc des civilisations

Huntington et le choc des civilisations

mercredi 2 novembre 2005, par Bernard NADOULEK


Sommaire

I - Reflux identitaire et choc des civilisations

II - Les thèmes de l’article d’Huntington

- Le prochain type de conflit.
- Qu’est-ce qu’une civilisation ?
- Pourquoi les civilisations vont-elles entrer en conflit ?
- Quelles seraient les caractéristiques des affrontements entre civilisations ?
- Lignes de fracture et syndrome du pays frère.
- L’Occident contre le reste du monde
- La connexion armée islamo-confucéenne
- Ce que tout cela implique pour l’Occident

III - Débat et classifications

- Civilisations.
- La civilisation occidentale.
- La civilisation asiatique.
- De l’ethnocentrisme en général et de l’Afrique en particulier.
- De la connexion « islamo-confucéenne  ».
- Guerre et civilisations.
- Ã€ l’épreuve de la critique.

Première parution : UTC 2001. Dernière remise àjour : 2007, sur www.nadoulek.net, collection 21 x 29.7 : documents numériques.

47 563 caractères. Référence MOND4.Huntington.


I - Reflux identitaire et choc des civilisations

L’euphorie née de la chute du mur de Berlin retombe très vite avec la guerre du Golfe et la montée du terrorisme du FIS en Algérie. Il ne faut pas très longtemps pour qu’àl’optimisme succède un pessimisme, qui s’exprime dès 1994 dans l’article de Samuel P. Huntington, « Le Choc des Civilisations  ». L’auteur fait des civilisations les puissances dominantes du XXIe siècle, des entités opposées de manière irréductible, et prophétise leur affrontement inéluctable. Cela signifierait-il que la diversité des civilisations ne peut être ressentie que comme une source de danger en Occident ? Faut-il se défier de cette diversité s’en a priori comme d’une menace potentielle ? Il est vraiment étrange de penser que l’Occident, qui n’a jamais douté de son universalisme lorsque celui-ci était en proie àl’antagonisme nucléaire entre les blocs Est-Ouest, craint aujourd’hui àce point d’être confronté àl’identité culturelle de l’Islam. L’identité culturelle de l’Occident serait-elle plus fragile que ne le laisse croire sa vocation universelle autoproclamée ?

Répondre à cet article


version iPhone | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP | Nous contacter | S'abonner